Inspecteur en bâtiments : Formation et perspectives de carrière

On entend souvent dire qu’au Québec du jour au lendemain n’importe qui peut s’autoproclamer inspecteur en bâtiments. Il fut un temps que c’était vraiment la norme. Mais, depuis l’émergence – dans les Cégeps, dans les Centres de formation professionnelle et, dans les Centres de formation continue – des programmes de formation en inspection en bâtiments pour la plupart, menant à l’obtention d’une attestation d’étude collégiale, cette tendance est désormais une espèce en voie de disparition. D’autant plus que de nos jours, presque plus personne n’engage un inspecteur en bâtiments sans vérifier ses qualifications, ses compétences et son expérience, ni sans s’assurer qu’il fasse partie d’un réseau d’inspecteurs en bâtiments comme le Réseau-IBC Inspecteurs en bâtiments certifiés.

Les programmes de formation en inspection en bâtiments

Les trois questions que les jeunes qui veulent embrasser la carrière d’inspecteur en bâtiments nous posent le plus souvent les suivantes sont :

  • Quel est le meilleur établissement d’enseignement pour étudier en inspection en bâtiments ?
  • Quelles sont les perspectives de carrière pour un diplômé d’un programme de formation en inspection en bâtiments ?
  • Quel revenu annuel peut-on s’attendre à gagner en exerçant le métier d’inspecteur en bâtiments ?

Ces questions extrêmement importantes et légitimes peuvent paraître simples mais, elles sont extrêmement complexes à répondre. Premièrement, il y a très peu de temps depuis que le premier programme de formation en inspection en bâtiments a vu le jour dans un établissement d’enseignement reconnu par le Ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur. Deuxièmement, dépendamment de l’orientation qu’on décide de donner à sa carrière d’inspecteur en bâtiment, compte tenu des perspectives de carrière possible dans le domaine, le salaire ou revenu annuel peut varier significativement.

Dans ce texte, nous nous attarderons sur les deux premières questions.

Les établissements d’enseignement qui offre un programme de formation en inspection en bâtiments

Trois catégories d’établissements d’enseignement forment les inspecteurs en bâtiments de demain, au Québec. Il s’agit premièrement des Cégeps, deuxièmement des Centres de formation professionnelle et, troisièmement, des Centres de formation continue.

Voici quelques exemples d’établissements d’enseignement très connue, qui offre un programme de formation en inspection en bâtiments :

ÉtablissementLieu de formationSite Internet du programme
Collège d’enseignement en immobilierEn classe et à distanceVisiter
Cégep Beauce-AppalachesEn classe et à distanceVisiter
Institut GrassetUniquement en classevisiter
Cégep du Vieux-MontréalUniquement en classevisiter
Formation continue Brossard, fondée par le Cégep Saint-Jean-sur-RichelieuUniquement en classeVisiter
Humanis Formation continue, Cégep de ChicoutimiUniquement en classeVisiter
Cégep de RimouskiUniquement à distanceVisiter

Si votre priorité est de travailler comme inspecteur en bâtiments dans le cadre de transactions immobilières c’est-à-dire, d’effectuer que des inspections préachats, des inspections préréceptions, des inspections préventes, de inspections prélivraisons, des bilans de santé et/ou états des lieux, et si vous voulez étudier à distance et à votre rythme, nous vous suggérons fortement d’opter pour un centre de formation comme :

Urban Studies – Cours offerts uniquement à distance, 100% axés sur la pratique

Leur programme de formation en inspection en bâtiments est parfaitement adapté à des candidats comme vous.

Les conditions d’admissibilité dans un programme de formation en inspection en bâtiments

Pour être admis dans un programme de formation en inspection en bâtiment, la plupart des établissements d’enseignement exige minimalement, aux candidats, un diplôme d’études secondaires ou, l’équivalent. Aussi, il leur demande de fournir une preuve de citoyenneté, une preuve de résidence permanente ou, un permis d’études délivré par les autorités canadiennes de l’immigration.

Notez que certain établissement d’enseignement considèrent comme des atouts, pour être admis dans leur programme de formation en inspection en bâtiment :

  • la détention d’un diplôme d’études professionnelles, collégiales ou universitaires dans un secteur connexe tel que la technologie de l’architecture, la technologie du bâtiment, le génie civil, etc.
et, même :
  • une expérience pertinente en lien avec les métiers de la construction

Les perspectives de carrière en inspection en bâtiments

Un jeune inspecteur en bâtiments, fraîchement gradué en inspection en bâtiments, peut aspirer pratiquer son métier comme employé d’une firme d’inspection en bâtiments, employé d’une firme spécialisée en évaluation foncière municipale, employé de la fonction publique fédérale, provinciale ou municipale, ou comme travailleur autonome.

Travailler comme inspecteur en bâtiments pour une entreprise d’inspection en bâtiment

Les entreprises d’inspection en bâtiments qui sont suffisamment gros pour engager des inspecteurs en bâtiment sont très peu nombreuses mais, il y en a quelques-uns. Normalement, elles recrutent leurs employés directement auquel cas, elles publient régulièrement leurs offres d’emploi sur les plateformes de publications d’offres d’emplois comme Jobillico et Jobboom, ou sur le site web de Emploi Québec. Autrement, elles recrutent leurs employés par l’intermédiaire de firmes spécialisées en recrutement comme Randstad.

Travailler comme inspecteur en bâtiments pour une entreprise spécialisée en évaluation foncière municipale

Habituellement, les municipalités vont en appels d’offres publics pour trouver une entreprise spécialisée en évaluation municipale pour réaliser le rôle d’évaluation, cet exercice qui consiste à établir une valeur réelle de tous les immeubles d’une municipalité donnée en vue du calcul du montant des taxes municipales et scolaires.

Suite à l’obtention du contrat, l’entreprise spécialisée en évaluation foncière municipale qui a remportée l’appel d’offre et qui s’est vu octroyer le contrat, engage des inspecteurs en bâtiments pour procéder à l’inspection des bâtiments visés. Tout comme les entreprises d’inspection en bâtiments, ces types d’entreprises recrutent leurs employés directement ou par l’intermédiaire de firmes spécialisées en recrutement comme Randstad. Lorsque fait directement, elles publient régulièrement leurs offres d’emploi sur les plateformes de publications d’offres d’emplois comme Jobillico et Jobboom, ou sur le site web de Emploi Québec.

Travailler comme inspecteur en bâtiments pour un plan de Garantie de Construction ou de rénovation

Parmi les plans de garantie qui recrutent régulièrement des inspecteurs en bâtiments, les plus importantes sont :

Garantie de Construction Résidentielle (GCR)Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ)Association de la construction du Québec (ACQ)
Nom du planSite Internet du planNom du planSite Internet du planNom du planSite Internet du plan
Plan de garantie des bâtiments résidentiels neufsvisiterGarantie rénovation de l'APCHQVisiterGarantie Qualité Rénovation (QR)Visiter

Notez que ces plans de  garantie cherchent le plus souvent des inspecteurs en bâtiments qui exploitent une entreprise individuelle c’est-à-dire, des travailleurs autonomes. De plus, ils cherchent des :

  • Titulaires de diplômes d’études collégiales en techniques du bâtiment, en génie civil, en architecture ou dans tout autre domaine connexe.
  • membres d’un ordre professionnel, tel que l’Ordre des technologues professionnels du Québec, l’Ordre des ingénieurs du Québec ou l’Ordre des architectes du Québec.
  • détenteurs de l’attestation du cours ASP « Santé et sécurité générale sur les chantiers de construction »
  • détenteurs d’un permis de conduire valide, des assurances commerciales et d’une voiture pouvant être utilisée dans le cadre de l’emploi

Source : Section « carrière » – Garantie de Construction Résidentielle (GCR)

Travailler comme inspecteur en bâtiments pour le gouvernement fédéral, le gouvernement provincial ou une municipalité

Les trois paliers gouvernementaux offrent des emplois très bien rémunérés en inspection en bâtiments. Le premier qui sort du lot est Inspecteurs/inspectrices en construction (CNP 2264).

Pour tout savoir sur cette catégorie d’emploi, veuillez cliquer sur le lien ci-dessous :

Inspecteurs/inspectrices en construction (CNP 2264)

Pour consulter la liste des appellations d’emploi toutes liées à la catégorie Inspecteurs/inspectrices en construction (CNP 2264), nous vous invitons à cliquer sur le lien ci-dessous :

Appellations d’emploi

Devenir travailleur autonome

La plupart des inspecteurs en bâtiments sont des travailleurs autonomes. Ces derniers sont pour la plupart spécialisés dans l’inspection préachat, préréception, prévente et, prélivraison de bâtiments neufs ou usagés, principalement résidentiels. Aussi, ils sont très souvent sollicités pour procéder à des bilans de santé et des états des lieux ou des inspections locatives.

À propos de L'administrateur

Le Réseau-IBC est le seul réseau sur lequel vous pouvez engagez un inspecteur en bâtiments fiable pour l'inspection préachat, préréception, prévente, prélivraison d'une propriété - condominiom, maison unifamiliale, multilogements, ou autre - sans avoir à vérifier s'il est vraiment qualifié, compétent et expérimenté car, tout ça déjà été fait pour vous. N'offrez donc pas sur un plateau d'argent la chance à un charlatan de transformer le rêve de votre vie en cauchemar.